Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

DIMANCHE 21 Juillet 2019

Culte à Orpierre (05700) : Baptême de Lou

Textes bibliques:

Genèse 18, 1-10

Jean 8,31-33

Colossiens 1, 24-28




Vous serez libres



Jésus, donc, disait aux Juifs qui avaient mis leur foi en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres.

Ils lui répondirent : Nous sommes la descendance d’Abraham et nous n’avons jamais été esclaves de personne ; comment peux-tu dire, toi : « Vous deviendrez libres ! »

 

Tu te demandais Lou, si le baptême ferait de toi une personne différente – tu vois, je sais presque tout !

Mais je ne connais pas la réponse que t’as fait Arnaud  car c’est la sienne et, le connaissant un peu, je me suis dit qu’il voulait peut-être que nous soyons plusieurs à te donner des pistes !

Alors, je vais te donner la petite idée qui m’est venue sur la question et à laquelle j’ai réfléchi à partir du texte de Jean.

Le baptême fait-il de nous des personnes différentes ?

 

L’envie m’est d’abord venue de demander à ceux  qui sont ici et ont été baptisés s’ils avaient observé des transformations comme : être tout le temps content, arriver à aimer tout le monde, être assuré de n’avoir aucun pépin dans la vie, que sais-je ?…

Mais tu sais comme moi que lorsqu’on nous donne l’occasion de parler de nous, on ne sait pas vraiment quand ça va s’arrêter … on y serait peut-être encore demain matin !

Il vaudrait donc mieux que chacun te le dise personnellement, à toi, Lou, et en tête en tête ; Ah ! Ce sera peut-être plus difficile mais ce sera le devoir de vacances des adultes ! Au travail vous aussi. Lou compte sur vous.

 

François l’a rappelé tout à l’heure : le baptême c’est le signe de la grâce de Dieu.

Mais la grâce qu’est-ce que c’est ?  Quand un roi pardonne à l’un de ses sujets, on dit qu’il lui fait grâce. Quand quelqu’un est attirant sans être nécessairement beau, on dit qu’il a du charme, ou de la grâce… Bref, la grâce, c’est une sorte de bienveillance, une sorte de faveur, comme un cadeau donné.

La grâce de Dieu, c’est tout simplement que nous avons le cadeau de son amour. Il est gracieux (au sens de gratuit) et nous n’avons qu’à l’accepter.

 

Mais Dieu, qu’est-ce que c’est ? …

« J’ai rencontré Dieu, nous disent des milliards de croyants du monde entier »… - même si tous les croyants ne disent pas forcément ça.

Bien sûr ils ne l’ont pas rencontré en personne ; ils ne lui ont pas serré la main puisqu’il est invisible. Mais c’est comme si je disais « tiens, je viens de rencontrer l’air » alors que je sens que le vent souffle.

Dieu comme l’air ne se voient pas mais on en voit les effets : des feuilles qui s’agitent, plein de questions qui tournent dans ma tête… Et qu’il s’agisse de Dieu ou de l’air, s’ils viennent à nous manquer, on s’en rend compte aussi.

C’est pour ça qu’on ne peut parler de Dieu que comme une expérience unique.

 

L’expérience d’une source de vie au-delà de la simple matière.

Chacun vit cette expérience à sa façon.

Aucune idée de Dieu n’est parfaitement exacte. Il y a ceux qui s’intéressent à lui, ceux qui ne s’y intéressent pas et ceux qui nient son existence.

Mais dans tous les cas, même si l’on ne s’intéresse pas à lui, Dieu s’intéresse à chacun de nous parce qu’il considère chacun comme un être unique et irremplaçable. « Moi je ne t’oublierai pas ! Voici : sur mes paumes, j’ai gravé ton nom » : ça vous rappelle quelque chose ?!...

Même si on ne croit pas en lui, il croit en nous ; il nous aime, il nous appelle « mon enfant », il est bienveillant. C’est ça la grâce de Dieu.

Et voici ensuite, comment elle va s’exprimer dans ta vie Lou.

 

Tout à l’heure, tes parents, Stéphanie et Eric, ont exprimé le  souhait …..

« Que la Parole de Dieu t’aide à te guider dans tes moments de doute et à te protéger de tes chagrins et de tes peurs ».

C’est bien ça, Stéphanie et Eric, vous confirmez ?

 

Alors, est-ce que ce Dieu invisible va d’un coup de baguette magique, faire tout cela ?

Personnellement je ne le crois pas !

D’abord parce que les tours de magicien m’ont toujours un peu agacée : je n’aime pas me sentir utilisée, un peu trompée quand même, illusionnée dira-t-on...

Ensuite parce que je crois, comme dans le texte de Jean, que nous sommes libres et donc que tu es libre toi aussi Lou.

Libre de réfléchir, de te poser des questions par toi-même, libre de mettre ta confiance en Dieu, d’avoir foi en lui.

Tu ne le verras pas en chair et en os Dieu, ça c’est certain. Enfin, on ne sait jamais…

Et pourtant, il sera toujours là, à tes côtés. Il ne t’oblige à rien. C’est bien librement et de toi-même que tu viens de répondre « oui, je le souhaite » à la demande de recevoir ce baptême.

C’est donc librement que tu pourras échanger avec lui.

Peut-être que tu ne le connais pas encore bien, mais je suis sûre que tu sens déjà quelque chose comme une présence... Une présence un peu mystérieuse au sens où on ne peut pas l’expliquer scientifiquement. Quelque chose d’indéfini, très personnel.

Accepte là cette présence, Lou, donne toi le droit de te faire confiance.

Donne-toi le droit d’y croire, tout simplement.

Comme l’air que tu sens passer dans tes cheveux mais que tu ne peux pas attraper, comme le baiser sur ta peau… savoure là cette présence.

Parle lui à celui que tu peux appeler Dieu, il sera ton repère : dis-lui tes petits bonheurs, tes joies, ton émerveillement devant un coucher de soleil sur la mer, le plaisir de nouveaux copains, copines.

Dis-lui aussi tes colères, tes peurs, tes incompréhensions face au comportement de celles et ceux qui devraient s’aimer et se détruisent ; tu pourras même l’engueuler Dieu, lui dire que tu en as marre, que tu ne sais plus à quoi il sert, où il est quand tu aurais besoin de lui ;  tu pourras même te détourner de lui de temps en temps ou pour toujours.

Il en a vu d’autres Dieu ! Il connait les Hommes comme s’il les avait faits !...

 

Simplement, sache que lui, Dieu, ne se détourne jamais de l’Homme. Il l’a promis. Il sera toujours avec toi, quoi qu’il advienne, quoi que tu fasses ou penses.

 

La question est juste de savoir quelle représentation, quelle image tu auras de lui.

Si par exemple tu attends de Dieu une récompense ou une protection pour ce que tu ferais de bien, tu risqueras d’être déçue…

Car on ne peut ni acquérir, ni acheter, ni même mériter ce qui est gratuit. Or, l’amour de Dieu, je le répète, il est gratuit.

 

Si tu attends de Dieu qu’il compte comme nous : « A chacun selon ses mérites, à chacun de faire ce qu’il faut »…tu risqueras d’être déçue.

Car Dieu, il est pénible, il ne raisonne jamais comme nous !

 

Si tu vois Dieu comme un super héros, tout puissant et justicier. Si tu lui reproches d’être injuste en laissant le malheur frapper des innocents ou en ne t’épargnant pas les épreuves… là encore tu risqueras d’être déçue…

Car la puissance de Dieu n’est pas là où on l’attend et elle n’est pas comme on l’entend.

Beaucoup disent que sa puissance est celle de l’amour, une puissance d’accompagnement et de pardon.

Et pourtant, nous ne faisons pas toujours les bons choix. Nous sommes capables du pire comme du meilleur.

Simplement, il nous a voulu libres comme nous le rapporte Jean et il fait avec ce que sommes. Il ne renonce jamais. Il ne désespère jamais d’aucune personne et ce qui est sûr, c’est qu’il ne peut pas faire le mal ou haïr ses enfants. Il ne peut pas non plus nous forcer à aimer (ça n’a pas de sens).

Il nous invite simplement à faire autrement.

Il nous propose des trucs un peu fous il est vrai mais bon, pourquoi pas ! On n’a rien à perdre !

 

Alors, Lou, est-ce que le baptême fait de nous des personnes différentes ?

J’espère t’avoir donné les 1ers indices pour trouver la réponse à ta question ! Si non, je compte sur vous, Stéphanie, Eric, Mélanie et Julien !

Tu peux aussi compter Lou, sur toutes ces personnes qui ont foi en Dieu et t’ont entourée aujourd’hui et puis, sur tous les autres, qu’ils aient d’autres formes de croyance, qu’ils soient en recherche sans savoir de quoi… Qu’ils n’aient pas d’avis sur la question. Car c’est en cherchant que tu trouveras.   

 

Mets ta confiance en Dieu Lou, confie lui ta route, car il t’a dit aujourd’hui, ce dimanche 21 juillet 2019 à Orpierre :

 

  « Moi, je ne t’oublierai pas ! Voici : sur mes paumes, j’ai gravé ton nom : Lou »

 

Amen !


Isabelle CHABAS-CHRISTOPHE