Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

LE LIVRE DES NOMBRES


LE LIVRE DES NOMBRES

Le nom français "Nombres" nous vient de la traduction grecque du 4° livre de la Torah : "arithmoi" (nombres ou dénombrements). C'est probablement le grand recensement du peuple dans les premiers chapitres du livre, répété au chapitre 26, qui a provoqué ce titre. Le nom hébreu "dans le désert" fait allusion au séjour d'Israël entre l'Égypte et la Terre promise. Ces deux recensements marquent aussi les deux parties principales du livre.

Après des compléments à la législation sociale et cultuelle en Nombres (chapitres 1 à 10), les chapitres 11 à 21 sont marqués par une série de récits de rébellion du peuple contre Dieu et Moïse mettant en question le projet divin de la sortie d'Égypte. Cette rébellion culmine en Nombres, chapitre 14 par le refus de la conquête. Dieu condamne alors les israélites adultes à errer dans le désert pendant quarante ans jusqu'à leur mort. Ce jugement est réalisé après le fléau en Nombres, chapitre 25, et le deuxième recensement se conclut ainsi en chapitre 26, verset 64: "parmi eux il ne restait plus un seul homme de ceux qu'avaient recensés Moïse et le prêtre Aaron, lorsqu'ils firent le recensement des fils d'Israël dans le désert du Sinaï". La structure centrale du livre met ainsi en place deux générations : celle qui doit mourir dans le désert et celle qui peut espérer entrer dans la Terre promise. Ainsi les derniers rédacteurs des Nombres qui ont édité ce livre au 4° siècle av. J.-C* préparent un thème théologique du livre du Deutéronome, à savoir le choix entre la mort (l'ancienne génération) et la vie (la nouvelle génération).

* Après le retour d’exil

Thomas Römer, Professeur de bible hébraïque, Université de Lausanne et Collège de France,

Parole Pour Tous, le 28 Août 2017


INTRODUCTION AU LIVRE DES NOMBRES

Témoignant de la marche du peuple de Dieu entre l'Egypte et Israël, le livre des Nombres est bien moins connu que l'Exode, livre de la Libération ou le Deutéronome, rappelant la Loi et les Bénédictions.

Appelé « Nombres » par les traducteurs grecs, frappés par l'importance des chiffres au long du livre (voir en particulier les recensements des chap. 1 à 4 et 26) et la précision de bien des notations, son titre hébreu « Dans le désert » suggère la marche souvent difficile vers la Terre promise, avec un Dieu encore mal connu.

Au long des chapitres, on voit se former un peuple qui se rattache aux 12 fils de Jacob. Dieu dirige ce peuple que continue à guider Moïse. L'institution du Lévitisme assurant le service sacrificiel est largement mise en avant.

Si la lecture du livre est souvent perturbée par un manque d'unité évident, il reste que la marche du peuple, vue par le croyant, constitue une parabole de notre avancée, pas à pas, avec un Dieu toujours trop grand et riche, dans notre monde appelé à la Vie du Christ.

Texte de Daniel Bach, dans « Parole Pour Tous »