Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre


LE PROPHÈTE JÉRÉMIE


L'homme

Jérémie est né vers 650 av. J.-C. et il meurt, déporté en Egypte, après 587 av. J.-C. Homme choisi par Dieu avant d'avoir été formé, devient porte-parole de Dieu vers 626 avant Jésus-Christ, sous le règne de Josias. Il exercera son ministère pendant plus de quarante ans. Il connaît la période troublée de l'histoire d'Israël, entre autre la 'chute de Jérusalem en 587. Lui-même sera déporté.


L'environnement

Il est différent pour le royaume du nord et pour celui du sud :

* Celui du Nord (appelé Royaume d'Israël) a disparu depuis 722 av. J.-C., transformé en province assyrienne

* Celui du Sud (appelé Royaume de Juda) a pu garder sa structure mais dès 704 av. J.-C. a dû payer tribut de vassalité à l'Assyrie. Après 640, les situations internationales se transforment rapidement puisque la puissance assyrienne va décroître tandis que celle d'Egypte va redevenir imposante. Ce royaume du Sud sera exilé, le temple détruit, en 587 ; et il faudra attendre 538 av. J.-C. pour que quelques milliers d'exilés reviennent de Babylone.


La prédication :

Elle évolue selon plusieurs étapes :

* 627 à 609 av. J.-C. sous le règne du roi Josias qui meurt à la bataille de Megiddo

* 609 à 698 av. J.-C. sous le règne du roi Jojaqim, avec un premier exil à Babylone

* 598 à 597 av. J.-C. sous le règne du roi Sédécias et en 587 la chute de Jérusalem et l'exil de toutes les forces vives à Babylone.

La prédication de Jérémie est très dure car il voit dans les malheurs d'Israël, des mises en garde de Dieu contre son infidélité. Il sera contesté et quelquefois découragé. Chez ce prophète, on voit apparaître le combat intérieur que peut mener un homme de Dieu : les conflits entre la nature et la vocation d'en haut (Jr 20/7-9).


Plan du livre :

La plus grande part est due à Baruch, secrétaire et ami de Jérémie (probablement Jér. 1 à 20).

S'y ajoutent d'autres livrets, parfois même antérieurs tels Jér 21 et 22. Le passage essentiellement biographique de 26 à 42 a pu être transcrit sur le tard :

1-24 : Oracles, messages du prophète, illustrés par des gestes symboliques.

25 : Résumé de la prédication de Jérémie.

26-45 : Récits retraçant tel ou tel épisode de la vie de Jérémie,. Le chap. 36 est au centre et permet de comprendre la vie de Jérémie. Le rouleau primitif est probablement écrit en 605 av. J.-C.

46-51 : Oracles contre les nations étrangères.

52 : Complément historique relatant la prise et la chute de Jérusalem.


Intérêt du livre :

C'est le texte le plus « existentiel » qui soit : Jérémie est en effet déchiré entre un message de mort au peuple infidèle et un message d'amour que Dieu garde pour son peuple en danger. Du coup le prophète, persécuté, manque d’y laisser sa vie. Ne vous étonnez donc pas qu'il en ait parfois littéralement « ras le bol » et qu'il le dise au Seigneur (11 v. 18 à 12 v. 6, 15 v.10-21, 17 v. 14-18, 18 v. 18-23, 20 v. 7-18).

De plus, convaincu qu'il y aura un relèvement, il proclame une alliance nouvelle (Ch.31), expression qui sera reprise dans le Nouveau Testament (cf. Luc 22 v. 20)

D’après Jacky Argaud (Paroles Pour Tous (01/09/04) et Evelyne Jouve.


LE LIVRE DE JÉRÉMIE

Le prophète Jérémie a donné son nom à un livre prophétique qui comporte un certain nombre de particularités. De Jérémie, la langue française a surtout retenu l'expression de "jérémiades". On trouve en effet dans ce livre un certain nombre de complaintes, où le prophète fait part de ses doléances quant à son ministère.

Ces lamentations, qui ressemblent aux complaintes de Job, constituent une particularité à l'intérieur des livres prophétiques.

Un autre trait distinctif du livre réside dans le grand nombre de textes "biographiques" qui relatent en détail la vie du prophète et les événements autour de la destruction de Jérusalem et l'occupation babylonienne de la Judée.

Une autre particularité consiste dans le fait que la version grecque du livre diffère largement du texte hébreu ; le texte est de vingt pour cent plus court, et les chapitres sont organisés d'une autre manière. Apparemment, le texte hébreu a été traduit à partir d'un original différent de celui que nous connaissons aujourd'hui.

Le grand thème de ce livre qui a été composé entre le sixième et troisième siècle avant Jésus-Christ est l'explication de la destruction de Jérusalem et la question d'un renouveau possible pour le peuple de Dieu.

Texte de Thomas Römer dans « Parole Pour Tous » le 06 Janvier 2010