Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

LES ACTES DES APÔTRES


La dédicace à Théophile, écho du Prologue de Luc, montre que ce livre est le deuxième tome de l'œuvre en deux volets du même auteur. C'est le seul livre du Nouveau Testament qui narre l'histoire des origines du christianisme, dans les années 30 à 60. On peut distinguer trois grandes parties : naissance et vie de l'Église à Jérusalem (ch.1, v.1 à ch.5, v.42), martyre d'Étienne et conversion de Saul, déclenchant la diffusion de l'évangile en Judée, Samarie et Syrie, et première mission en Asie mineure à partir d'Antioche (ch.6, v.1 à ch.15, v.35), mission de Paul dans le monde gréco-romain, son arrestation par les chefs juifs à Jérusalem et son transfert à Rome pour y être jugé (ch.15, v.36 à ch.28, v.31).

Ce plan, historiquement lacunaire, a la visée essentielle de souligner ces trois thèmes fondamentaux : -L'évangile comme accomplissement des promesses du premier Testament et priorité donnée à l'évangélisation des Juifs; - L'opposition des autorités juives à ce message ; - L'ouverture de l'évangile au monde païen.

L'intention la plus probable de ce récit est de conforter dans leur foi les chrétiens d'origine païenne, symbolisés par Théophile, en légitimant l'annonce de l'évangile à toutes les nations.

Texte de Charles L'Eplattenier dans Paroles Pour Tous du 10 Mai 2013


Le second tome de Luc vise, par l'entremise d'un récit historique et théologique, à édifier l'Église.

Après l'Ascension, période charnière entre le Jésus historique et les débuts de la mission chrétienne, arrive Pentecôte qui inaugure une ère nouvelle. Grâce à l'Esprit, la diffusion de l'Évangile atteint d'abord des juifs pieux, rattachés au Temple, mais qui vont prendre leur distance avec la synagogue. Le groupe des hellénistes matérialise, de son côté, un début d'ouverture vers les non-juifs. On passe* d'une Église persécutée et en conflit à une Église irénique en pleine expansion qui s'efforce de gagner les Galiléens et les Samaritains. La conversion de Corneille prépare l'entrée des incirconcis dans l'Église et l'arrivée sur scène de l'apôtre des gentils : Paul. Sa mission est un succès et s'achève à Rome.

L'Évangile, né du judaïsme et enseigné dans le Temple, est à présent offert à toutes les nations. Jésus ressuscité appelle chacun à la conversion et lui offre l'Esprit-Saint. Celui-ci, outre des phénomènes extraordinaires, suscite l'unité des croyants, la communion et le partage.

La fin du livre reste ouverte et constitue une exhortation au lecteur afin qu'il poursuive la mission ébauchée.

* Du chapitre 8, v.1 au chapitre 9, v.31

Texte de Frédéric Gangloff dans Paroles Pour Tous du 06 Mai 2005


Ce livre est une suite directe des événements après Pâques. Il est très riche en faits suivant le retour de Jésus auprès de son Père. Luc, auteur de l'Evangile et aussi auteur de ce livre (1/1), nous entraîne dans la vaste tâche qu'est l'annonce de la Bonne Nouvelle. Si d'abord Luc s'attarde sur ce qui s'est passé à Jérusalem après l'Ascension de Jésus (1/1 à 8/31), il nous raconte aussi comment l'Evangile a été diffusé dans le reste du pays (8/4 à 12/25) en Samarie, en Judée avant de voir l'ouverture vers les autres pays du Bassin Méditerranéen : Phénicie, Chypre, Syrie, Asie Mineure, Grèce puis Rome. Ainsi est illustrée et mise en pratique la parole de Jésus ; porter l'Evangile jusqu'aux extrémités de la terre (1/8).

La Bonne Nouvelle est destinée à tous les hommes, Israël d'abord puis les nations païennes. C'est le thème principal du livre. Ainsi les Actes contiennent de nombreuses prédications des apôtres diffusant l'histoire du salut dont le principal acteur est Dieu. Les prédications appellent à se convertir, à croire, en reconnaissant que Jésus est Seigneur et Christ (2/36). Luc nous rapporte la naissance de plusieurs communautés chrétiennes.

On peut se demander quel est le public visé par l'auteur des Actes. Il s'adresse certainement aux juifs mais pas uniquement. L'auteur insiste trop sur le refus de l'Evangile par les Juifs ainsi que sur les responsabilités juives dans le procès et la mort de Jésus. En fait, ce sont surtout les païens et les chrétiens qui sont concernés : les uns ont à accepter le salut, les autres ont besoin d'être édifiés et fortifiés. L'Eglise, ainsi constituée de membres de diverses origines est appelée à vivre l'unité, se laissant conduire par le Saint-Esprit

La lecture des Actes nous réapprend l'urgence du témoignage et qu'à travers tous les temps l'Eglise doit être missionnaire.

Texte d’Evelyne Jouve dans Paroles Pour Tous