Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

DIMANCHE 24 décembre 2006 
Veillée de Noël au Temple de St Laurent du Cros (05500)

Lectures du Jour :
- Michée 5, v. 1 à 4a
- Matthieu 1, v. 18 à 25

- Hébreux 10, v. 5 à 10


Dieu fait Homme


J’entends régulièrement cette affirmation, de la part de catholiques, ou d’incroyants : « ah ! Oui, vous les protestants, vous ne croyez pas à Marie »….

Et j’entends aussi régulièrement des protestants me dire, avec un petit air goguenard : « Ouaih, le coup de Marie vierge, on me la fait pas ; Joseph, il y a bien été pour quelque chose !!! ».


Et voilà notre texte du jour : « Tout cela arriva afin que se réalise ce que le seigneur avait dit par le prophète : La vierge sera enceinte et mettra au monde un fils, qu’on appellera Emmanuel ».

Allons donc !!!


Marie est là… avec sa conception virginale !!!

Vais-je transformer cette veille de Noël en cours d’éthique sur le thème : « a-t-on le droit d’avoir des rapports avant le mariage », ou pire, vais-je me lancer dans des considérations gynécologiques ?!!!!

Certains sourient ; je connais les noms !!!!


Bon ; rassurons tout le monde : bien sûr, Marie, on y croit !!! Marie, en tant que jeune fille de douze-treize ans, tout juste pubère, et qui, comme toutes les jeunes filles de son âge, va se marier, jeune parce que l’espérance de vie est loin d’être celle de nos pays occidentaux, mais se rapproche plus de celle des pays africains d’aujourd’hui…


Alors, oui, Marie, on y croit.

Marie, en tant que petite jeune femme du peuple juif, qui va accepter avec simplicité de porter cet enfant (d’ailleurs, on remarquera que dans le texte de Matthieu, on ne lui demande rien ; on ne s’étend pas sur ses états d’âme de future parturiente !!!).


Et Joseph aussi, on y croit.

Un homme, fiancé, qui va, selon le récit, penser que Marie est allée courir le gueux et l’a trompé avant même qu’ils n’habitent ensemble.

Un homme bien ; qui aurait absolument le droit de faire un scandale ; qui aurait le droit de demander la lapidation ; mais, nous dit le texte, qui était un homme « droit »…


Mais justement, Joseph, le droit, la loi te permettent de la dénoncer ; les trainées, elles doivent finir sous les pierres…comme la femme adultère aurait dû l’être quand elle a été emmenée devant Jésus…

Qu’est-ce qu’être droit ?

On est déjà là dans la bonne nouvelle !!!


Avec Joseph, nous sommes introduits dans une dimension résolument nouvelle : non plus celle du « bon droit », la loi de Moïse, « mon bon droit », mais dans le droit de l’amour et du respect de l’autre, jusque dans sa faute.

Joseph doit quand même en avoir gros sur la patate… Il trouve quand même le sommeil puisque le texte nous dit qu’il rêve…. !

Et il voit dans son rêve un ange du seigneur qui lui dit : « Joseph, descendant de David, ne crains pas d’épouser Marie, car c’est par l’action du Saint-Esprit qu’elle attend un enfant ».


Joseph va contribuer à l’accomplissement de la venue du messie ; c’est lui qui va donner à Jésus sa lignée davidique…par alliance !!!

Exactement comme nous sommes appelés enfants de Dieu…par alliance !!

A partir de Joseph, les liens du sang ne sont plus premiers ; ce sont les liens d’amour qui vont être prédominants !!

Alors on en vient au fameux coup de la virginité de Marie…


Très souvent, lorsque j’entends des personnes dénoncer cette possible virginité, c’est pour une raison bien précise :

L’église, l’église romaine, a transformé ce récit en conception morale de la vie conjugale et sexuelle.

Et est allée encore plus loin avec le dogme de l’immaculée conception….On ne sait pas toujours ce qu’est ce dogme…. Et bien il concerne …la mère de Marie, vous entendez bien, la mère de Marie, qui a conçu Marie sans le péché…

Et le péché, c’est quoi ? C’est le sexe !!!!


Alors, oui, bien des protestants se gargarisent de cette virginité en disant qu’ils ont bien eu raison de « consommer », les deux tourtereaux !!!

Mettre une connotation sexuelle dans ce texte me semble être la pire des hérésies ; pourquoi ? Mais parce que dans le judaïsme, la sexualité n’était absolument pas vue comme mauvaise !!!!


Toute la Bible parle de la sexualité comme étant un don de Dieu ; l’expression merveilleuse de l’union de deux personnes !!!!

Ainsi, penser que Matthieu a arrangé le coup pour montrer une Marie pure, c’est faire de l’anachronisme et coller sur Matthieu une conception postérieure de la sexualité vue comme négative.


Si les textes nous rapportent, non pas le virginité de Marie, mais principalement le fait que la conception s’est faite par l’action du Saint-Esprit, c’est pour une seule raison : Jésus, le messie, n’est pas un prophète de plus ; il n’est pas non plus un homme que Dieu se serait choisi sur terre ; il est vrai homme, oui….mais aussi vrai Dieu !!!


La conception virginale, c’est uniquement, mais essentiellement la rencontre, la réunion, la réconciliation de Dieu avec l’humanité !!

Jésus, le Christ, est vrai homme, fils d’une petite jeune fille du peuple ; vrai homme, fils adoptif d’un homme droit. ET vrai Dieu, conçu de l’esprit de Dieu.


C’est théologique tout ça…pas sexuel. Et ça a son importance aujourd’hui pour nous.

Pourquoi ?


Parce que Jésus ne sera pas que "un homme de bien". Ce ne sera pas « que » celui qui montre un chemin, à un temps donné. S’il ne fut qu’un homme, même choisi par Dieu, aujourd’hui, il ne peut pas être présent, près de nous, avec nous, sur notre route quotidienne.

Cette rencontre de Dieu et de l’homme, en un seul être, Jésus, c’est vraiment plus qu’une belle histoire : imaginez donc.


Dieu nous aime tellement, oui TELLEMENT, qu’Il vient se…mélanger inextricablement à l’humanité. Jésus le Christ est la plus merveilleuse des alchimies divines ; Jésus est vraiment la réconciliation !!

Alors, Noël, ce n’est pas qu’une fête un jour ou deux dans l’année !


Noël, c’est la naissance du fruit de la réconciliation de Dieu avec l’Homme ; le fruit d’un amour fou qui ira jusqu’à pardonner l’horreur : l’homme va essayer de faire mourir cette réconciliation ; l’Homme va essayer de donner le dernier mot à la mort.


Noël, c’est la réunion de Dieu et de l’Homme que rien, non, plus rien, ne saura séparer : ni nos tristesses ; ni nos petites morts ; ni nos mensonges ; ni nos erreurs ; ni le monde ; ni nos échecs…RIEN !!!


Noël , c’est Dieu qui a pris notre carcasse humaine ; et chaque jour, avec chacun d’entre nous, veut porter le poids mais aussi les joies de nos carcasses, et de nos âmes !!!


Alors, merci Marie, de ta simplicité ; merci Joseph, d’avoir été un homme droit et aimant.


Merci, Dieu, parce que ce geste fou d’amour, cette union, cette réunion du divin et de l’humain, tu l’offres à chacun, chaque jour, pour chaque joie, et chaque épreuve.


Tu es là, Dieu, pour toujours…et à jamais.


Amen !!


Nathalie Paquereau.