Prédications Protestantes dans les Alpes du Sud

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Dimanche 29 Novembre 2009

1er Dimanche de l'Avent

Trescléoux (05700)

Lectures du Jour:

Jérémie 33, 14 à 16

1 Thessaloniciens 3, 12 à 4, 2

Luc 21, 25 à 36




Rester éveillés !


Je voudrais dire ce matin, qu'il y a dans ce passage une Parole de DIEU pour aujourd’hui. Car, si JÉSUS a dit ces choses à ses disciples, ce n'est pas pour satisfaire leur curiosité, mais bien pour les aider à vivre leur quotidien, au milieu de bien des questionnements.


D’abord, il ne faut pas confondre le message prophétique avec les prédictions à la Nostradamus, ni avec une prospective qui se voudrait scientifique. JÉSUS ne raconte pas à l'avance le déroulement historique des événements à venir, mais en dévoile le sens. Ainsi IL prépare ses disciples à vivre ces événements sans perdre pied, face aux réalités et à affronter les temps de l'histoire sans être emportés par elles.


C'est une parole que nous avions besoin d’entendre, encore aujourd’hui, traversant les uns et les autres des changements rapides et de grande inquiétude, dans un monde où l'on continue à parler de guerres, où les sécurités auxquelles nous cherchons à nous raccrocher ne sont pas elles-mêmes sans danger, tout l’édifice risquant de s'effondrer. Les Eglises sont en perte de vitesse, presque personne ne se soucie plus des valeurs chrétiennes, et des institutions comme la famille, sont contestées. Alors, les chrétiens se retrouvent minoritaires, ignorés ou méprisés, et même persécutés pour certains.


Alors on peut se poser la question avec angoisse " le Christianisme va-t-il mourir. C'est le titre d'un ouvrage récent et qui exprime en cela la crainte de beaucoup. Alors il n'y a-t-il pas de quoi être effrayé, découragé et de tout laisser tomber, par instinct de conservation en abandonnant la Foi, où en la gardant pour soi, ce qui revient au même, en se faisant tout petit, dans son coin solitaire et désabusé de tout.


C'est alors que nous avons besoin d'entendre avec force la Parole de JÉSUS "Restez éveillés". Cet Appel résonne aujourd’hui, jusqu’à nous, pour nous dire "ne vous assoupissez pas mais soyez des Veilleurs " chacun et chacune à son poste ; car l'assoupissement n'est pas un risque improbable. C'est si facile dans les temps troublés que nous vivons et les disciples du CHRIST eux-mêmes l'ont connu à l'heure de l'Agonie de leur Maître, au mont des Oliviers et ont succombé au sommeil malgré eux.


ui, le feu de la Foi au Ressuscité risque si l'on n'y prend garde de voir sa flamme baisser jusqu'à s'éteindre où s'attiédir et se refroidir. Il y a là, le poids des épreuves et des souffrances, tellement pesantes, que le cœur s'alourdit et s’angoisse. Il y a là les drames, les violences et les injustices de notre temps qui sont plus que légion. Notre impuissance risque alors de devenir notre indifférence et notre indifférence notre abandon ou notre désertion des lieux où il faudrait se tenir debout. Sinon les yeux habitués ne voient plus ce qui inacceptable et ne peuvent plus repérer, ce qui germe, ce qui émerge, ce qui naît, en ce temps de l'Avent, déjà en devenir, le visage de l'Enfant de Bethléem. Alors le cœur assoupi et l'âme endormie risquent de manquer l'heure capitale de ce rendez-vous avec DIEU.


Tenez-vous sur vos gardes restez éveillés et priez, nous dit le Seigneur .Cette Parole ne vise pas un moment particulier de notre existence, celui de l'épreuve où celui de la mort ; elle concerne toute la durée d'une vie et chacun de ses moments.


Oui, veiller, c'est vivre au présent et DIEU est présent pour qui désire le chercher, l'aimer et le servir en tout lieu, à tout moment, et en toute circonstance. Alors restons éveillés, comme ceux et celles, qui savent attendre, qui savent vivre la patience des veilles et ainsi, leur attente ne sera pas vaine. Restons éveillés comme ceux qui ont conscience, qu'il n'est pas facile d'être chercheurs de DIEU dans cette société, qui refuse, ce qui lui échappe où le dépasse la Grâce de DIEU en le cœur de chacun. Restons éveillés comme ceux et celles qui veulent vivre jusqu'au bout leur responsabilité d'homme et de femme, là où ils sont engagés. Le désir de DIEU nous enracine ; alors dans nos tâches quotidiennes avec un cœur et un esprit plus large pour l'écoute de l’autre. Restons éveillés comme ceux et celles qui ont compris, au bord du tombeau de la mort, d'où le Ressuscité a surgi, que rien n'est désormais fermé et que l'avenir est ouvert. Que les chemins du monde sont ouverts pour celui et celle qui veut en témoigner.


"Restez éveillés». La réponse à cet appel du Seigneur peut prendre beaucoup de formes et conduire sur beaucoup de chemins. Partir au loin, pour certains sans réserve et sans retour sur ce long chemin, au cœur de l'Humanité et jusqu'aux extrémités du monde et qu'ont connu bien des missionnaires. Alors, ce n'est pas notre seule volonté, qui nous pousse, toujours en avant. C'est le Seigneur qui attire et conduit plus loin, beaucoup plus loin que là où l'on envisageait d'aller et d'y demeurer. Rester éveillé, c'est aussi demeurer au plus intime de soi-même dans la Prière ; ce cœur à cœur avec DIEU, tellement essentiel pour rester en veille.


Oui, ne cesser de s'élargir pour redire en tout lieu et en toute circonstance : me voici. Car veiller est un chemin intérieur qui n'est jamais achevé. Certes les obstacles et les périls ne manquent pas et le pire danger serait alors d'abandonner l'Espérance et la Confiance en la Miséricorde de DIEU. Rester éveillé, c'est enfin s'éveiller avec toute l'ardeur brûlante d'un homme passionné du CHRIST en sa Présence cherchée et trouvée au plus profond de soi-même ; et en toute homme qui le reconnaît comme son Seigneur. Car DIEU est à l'œuvre dans le monde, IL est à l'œuvre dans notre monde, où la Veille du croyant le conduit au plus loin, au plus intime, au plus profond, de son intimité d'avec DIEU.


Oui, restons éveillés. Laissons nos vies et notre destinée, ouvertes à ce qui nous dépasse. Oui, qui que tu sois reste éveillé. Incline l'oreille de ton cœur et entends germer ce qui n'a besoin, que de toi, pour pousser des racines. Alors permets au CHRIST de venir en toi et en chacun de nous, pour fêter dignement ce temps de l’Avent, en commémoration de tout ce qu'IL nous promet et nous a donné


Amen !


Jean-Pierre Morel